Le régulateur français des valeurs mobilières met en garde les investisseurs contre le Bybit des échanges Crypto

La bourse est mise sur liste noire par l'AMF depuis mai 2022 pour non-conformité à la réglementation française.

AccessTimeIconMay 16, 2024 at 4:04 p.m. UTC
Updated May 16, 2024 at 4:18 p.m. UTC

Le régulateur français des valeurs mobilières a émis un nouvel avertissement contre l'échange Crypto Bybit, exhortant les clients à « prendre des dispositions pour l'éventualité où la plateforme [pourrait] cesser soudainement de fournir des services » aux clients en France.

Dans un avis de jeudi , l'Autorité des marchés financiers (AMF) a indiqué que la bourse n'était pas enregistrée en tant que prestataire de services sur actifs numériques (DASP) et proposait donc ses services illégalement en France. Bybit est mis sur liste noire par l'AMF depuis le 20 mai 2022 pour exploitation illégale.

  • Key Events You Shouldn't Miss at Consensus 2024
    02:13
    Key Events You Shouldn't Miss at Consensus 2024
  • What to Expect From Consensus 2024
    11:19
    What to Expect From Consensus 2024
  • Will Solana and Altcoins Dominate the Market Next?
    13:29
    Will Solana and Altcoins Dominate the Market Next?
  • What's Next for FIT21?
    07:15
    What's Next for FIT21?
  • L'avis semble faire allusion à une éventuelle mesure coercitive à venir contre la plateforme, rappelant aux investisseurs que l'AMF « se réserve le droit, aux termes du Code monétaire et financier, d'agir en justice pour bloquer le site Internet de cette plateforme » et que les détaillants les investisseurs devraient « prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter de ne pas pouvoir accéder à leurs actifs ».

    L'avertissement de l'AMF fait écho à un avertissement similaire contre Bybit émis par le régulateur financier de Hong Kong : en mars, la Securities and Futures Commission (SFC) a ajouté Bybit à sa liste d'échanges Crypto suspects et a averti le public que l'échange n'était pas agréé.

    L'année dernière, Bybit s'est retiré du Canada et du Royaume-Uni , invoquant la pression réglementaire.

    Bybit n'a pas répondu à la Request de commentaires de CoinDesk au moment de la publication.

    Édité par Nikhilesh De.

    Disclosure

    Veuillez noter que notre politique de confidentialité, conditions d'utilisation, cookies, et ne pas vendre mes informations personnelles a été mise à jour.

    CoinDesk est un primé média qui couvre l'industrie de la cryptomonnaie. Ses journalistes respectent un ensemble strict de politiques éditoriales. En novembre 2023, CoinDesk a été acquis par le groupe Bullish, propriétaire de Bullish, une bourse d'actifs numériques réglementée. Le groupe Bullish est majoritairement détenu par Block.one; les deux sociétés ont des intérêts dans diverses entreprises de blockchain et d'actifs numériques ainsi que des avoirs importants en actifs numériques, y compris le bitcoin. CoinDesk opère en tant que filiale indépendante avec un comité éditorial pour protéger l'indépendance journalistique. Les employés de CoinDesk, y compris les journalistes, peuvent recevoir des options dans le groupe Bullish dans le cadre de leur rémunération.


    Learn more about Consensus 2024, CoinDesk's longest-running and most influential event that brings together all sides of crypto, blockchain and Web3. Head to consensus.coindesk.com to register and buy your pass now.